UQAM Nouvelles Accueil Recherche Innovation sociale : le CRISES et le Service aux collectivités de l’UQAM participent à la création d’un nouvel organisme de liaison et de transfert

Innovation sociale : le CRISES et le Service aux collectivités de l’UQAM participent à la création d’un nouvel organisme de liaison et de transfert

Un consortium formé du Centre de recherche sur les innovations sociales (CRISES), du Service aux collectivités de l’UQAM, du Chantier […]

Un consortium formé du Centre de recherche sur les innovations sociales (CRISES), du Service aux collectivités de l’UQAM, du Chantier de l’économie sociale et de l’Institut Karl-Polanyi de l’Université Concordia, a remporté un concours ouvert par le ministère québécois du Développement économique, de l’Innovation et de l’Exportation (MDEIE) visant la création d’un nouvel organisme de liaison et de transfert en innovation sociale.

Cet organisme, le Centre de transfert des innovations sociales en économie sociale et solidaire dans le développement des territoires (CTISESS-DT), aura pour mission de contribuer au développement des territoires en transférant à l’ensemble des collectivités locales du Québec des innovations sociales qui se rattachent à l’économie sociale et solidaire (mutuelles, coopératives, organismes à but non lucratif). Il bénéficiera d’un soutien financier pour les deux premières années. Le montant accordé, qui provient de la Stratégie québécoise de la recherche et de l’innovation (SQRI) 2010-2013, pourrait atteindre 750 000 $ par année.

Divers organismes voués au développement de l’économie sociale et des territoires se joindront au consortium responsable de la création du CTISESS-D : centres de recherche, réseau de l’Université du Québec, réseaux sectoriels et régionaux d’économie sociale et solidaire, Solidarité rurale, Fonds de travailleurs, centrales syndicales, organismes territoriaux de concertation et de développement, fondations, etc. À l’UQAM, plusieurs professeurs ont participé à l’élaboration du projet, dont Juan-Luis Klein (géographie), directeur du CRISES, Jean-Marc Fontan (sociologie), et Denis Harrisson (organisation et ressources humaines).

Le soutien aux organismes de liaison et de transfert vise à accroître l’accès des organisations et des communautés aux nouvelles connaissances et aux résultats de la recherche en sciences humaines et sociales générés par les universités et les centres de recherche publics. Il permet également de faire bénéficier l’ensemble de la société des retombées que peuvent avoir ces connaissances sur la qualité de vie des individus et des communautés, ainsi que sur la productivité des organisations.

«Le gouvernement du Québec est fier de pouvoir maximiser le potentiel de développement économique et social du Québec, a déclaré le ministre Sam Hamad. En faisant le lien entre ces organisations et les acteurs publics et privés, nous profitons des améliorations induites par le développement de ces innovations. Nous devons pouvoir compter sur l’apport de tous les acteurs et de toutes les actrices de la société québécoise pour faire rayonner nos connaissances et nos recherches.»

Le CTISESS-DT a été reconnu par le MDEIE à la suite d’une recommandation du comité de sélection indépendant du Concours de reconnaissance d’un nouvel organisme (OLTIS), lancé en décembre dernier. Deux OLTIS sont actuellement reconnus et financés par la SQRI et interviennent dans les champs de la réussite éducative et du domaine de l’intervention psychosociale.

Partager