16 Mai 2018

L’ESG UQAM remporte la 1re position à la simulation de l’OACI

L’ESG UQAM remporte la 1re position à la simulation de l’OACI

Pour la troisième année consécutive, la délégation de l’École des sciences de la gestion (ESG UQAM) a raflé la première position lors de la simulation de l’Organisation de l’aviation civile internationale (OACI).

Les étudiants représentaient les couleurs du Japon, de la République de Corée et de l’Australie. Ils ont remporté 8 prix des 17 prix remis :

  • 5 prix pour leurs papiers d’intention, donc pour leur recherche préalable à la simulation
  • 2 prix de meilleurs délégués en comité
  • 1 prix de la délégation d’exception (1er prix) : le grand prix

La délégation de l'ESG, accompagnée de Me Léa Pelletier-Marcotte et de Me Guillaume Cliche-Rivard, chargé de cours au Département des sciences juridiques, assistés de Sarah Gouin, auxiliaire d’enseignement, était composée des étudiants André-Philippe Ouellet, Amélie Gingras, Elise Brien, Laurence Bruneau, Manel Menouar, Rafael Py, Adenike Adegbidi, Ismael Boudissa, Thomas Baroin, Camille Turcotte-Charbonneau, Rayan Roumiguieres, Thomas Geoffroy, Emilie Charpentier, Alexandre Cicard, Léa Lesage Landry, Emily Blanchette, Catherine Boissé, Jérémie Viret, Laure Cote Rabel, Louis-Thomas Chainé, Carol-Anne Lafond, Drame Aida, Yassmine Mhouar, Mélissa Dugas-Caron, Eva Boivin, Maurel Brice Jazé Mboutchouang et Romain Bedard Roux

À propos de la simulation

La simulation de l’Organisation de l’aviation civile internationale a pour mission d’offrir aux étudiants et académiques un forum de discussion, d’échange et de formation sur les enjeux liés à l’aviation civile. Se déroulant au siège de l’organisation à Montréal, cette simulation invite les délégués à débattre d’enjeux globaux, tels que la sécurité, l’efficacité de la navigation aérienne, la sureté, le développement économique du transport aérien et la protection de l’environnement. Elle vise à confronter les étudiants à de réelles discussions diplomatiques et techniques de haut niveau en les amenant à incarner le rôle de délégués officiels représentant les positions d’un pays au sein d’une institution multilatérale importante. Cet exercice a pour but de former les étudiants à la diplomatie, d’améliorer leur compréhension des enjeux politiques et les contraintes techniques qui sont aux fondements des politiques des États membres de l’OACI et de pratiquer les diverses modalités de coopération et de négociations qui caractérisent la diplomatie au sein de l’OACI.

Partager :