3 Décembre 2019

40 ans du MBA : Portrait de Caroline Chevrier, entrepreneure, consultante et chroniqueuse sur DanieleHenkel.tv

40 ans du MBA : Portrait de Caroline Chevrier

Cet article fait partie d'une série de portraits de diplômé.e.s du MBA dans le cadre des 40 ans du programme.

Dans le but de partager ses connaissances sur l’entrepreneuriat au féminin, Caroline Chevrier est chroniqueuse sur DanieleHenkel.tv. Elle occupe également les fonctions d’entrepreneure, de coach et de consultante. Elle a fondé trois entreprises, toutes spécialisées dans le domaine de la santé et des communications. Elle est aussi présente dans les médias en lien avec ses connaissances du monde de la santé et de l’alimentation. Caroline Chevrier a occupé des postes en stratégie marketing chez Yves Rocher et TELUS Santé ainsi que des postes de gestion chez Edelman et MedPlan communications. 

Dans votre parcours professionnel, de quoi êtes-vous la plus fière? 

J’ai deux grandes fiertés. D’abord, un groupe de communication internationale, qui a des bureaux au Canada, a fait l’acquisition de mon entreprise en communication marketing spécialisée dans la santé SIXDEGRÉS. J’en suis fière, car il est rare que les entreprises de services d’ici soient acquises par de grands groupes qui proviennent d’ailleurs. Ensuite, il y a l’équilibre que j’ai pu développer entre ma vie professionnelle et personnelle.

Que vous a apporté le MBA de l’ESG UQAM? 

Le MBA m’a apporté tellement de choses! Si j’avais pu le compléter avant, je l’aurais fait. Dans un premier temps, j’ai obtenu les outils qui m’ont permis de valoriser SIXDEGRÉS, puis de vendre ma compagnie, en m’aidant à acquérir des connaissances notamment sur les états financiers et les ratios. Si j’adore aujourd’hui rédiger des chroniques mensuelles, c’est en partie grâce au MBA, car ce dernier oblige à analyser l’information et à prendre position sur divers sujets.

Étant donné la réalité du monde des affaires à laquelle sont confrontés les cadres québécois, en quoi le MBA de l’ESG UQAM répond-il à leurs besoins? 

Avec la concurrence mondiale et la vitesse à laquelle les cadres doivent s’adapter, un MBA est un atout de taille. Pour ma part, le MBA m’a permis de faire une mise à jour de mes connaissances en un court laps de temps pour me démarquer auprès de la concurrence. Le programme a été une bonne mise à niveau sur plusieurs sujets que je n’avais pas eu le temps d’approfondir. Les cadres sont confrontés à des horaires chargés. Le MBA de l’ESG UQAM offre une formule flexible et hyper dynamique qui permet de concilier travail et études. J’ai obtenu mon diplôme alors que j’étais une cadre occupée. Le format unique permet de vivre des expériences internationales, avec entre autres la double diplomation avec l’Université Paris-Dauphine. Il y a aussi la possibilité de participer à des projets entrepreneuriaux avec la Chine. De plus, l’enseignement est rigoureux et les outils proposés pour optimiser les affaires sont très bien adaptés au marché actuel!

Partager :