8 Novembre 2019

40 ans du MBA : Portrait de François Croteau, maire de Rosemont–La Petite-Patrie

40 ans du MBA : Portrait de François Croteau

Cet article fait partie d'une série de portraits de diplômé.e.s du MBA dans le cadre des 40 ans du programme.

Maire de Rosemont–La Petite-Patrie depuis 2009, François Croteau s'est particulièrement distingué par ses politiques novatrices de transition écologique, en misant sur l’innovation, l’aménagement urbain résilient et la mobilité durable. Comme membre du comité exécutif responsable de la ville intelligente, les technologies de l’information, l’innovation, la performance organisationnelle et l’enseignement supérieur depuis 2017, il se démarque pour ses politiques en gouvernance éthique et responsable de la transformation numérique. Il a également obtenu, en 2017, le grade de docteur en études urbaines de l’ESG UQAM avec comme sujet de thèse la gouvernance urbaine à Montréal et la gestion des parties prenantes.

Dans votre parcours professionnel, de quoi êtes-vous le plus fier?

Il y a plusieurs choses pour lesquelles je suis très fier, dont, plus particulièrement, mes dix dernières années à la mairie de Rosemont–La Petite-Patrie et au sein du comité exécutif de la Ville de Montréal. J'ai eu la chance d'agir concrètement sur la vie des gens et d’insuffler des changements durables dans la société. C'est une opportunité qui est rarement donnée à un individu de pouvoir accomplir de telles réalisations et de jouer un rôle concret et durable pour la collectivité.

Que vous a apporté le MBA pour cadres de l'ESG UQAM?

Le MBA pour cadres m'a apporté tout d'abord des outils de gestion essentiels dans mon parcours professionnel. Cela m'a permis de mieux structurer mes planifications et mes processus décisionnels. Le MBA m'a aussi permis d'avoir un meilleur esprit stratégique, mais également d'intégrer plus largement différents facteurs externes inhérents aux stratégies des organisations. En politique, cela est d'autant plus important que la gestion des parties prenantes est une clé importante pour le succès des politiques publiques.

Étant donné la réalité du monde des affaires à laquelle sont confrontés les cadres, en quoi le MBA de l'ESG UQAM répond à leurs besoins?

L'avantage indéniable du MBA pour cadres est de faire entrer les gestionnaires dans la réalité quotidienne de la gestion du changement dans l'environnement des organisations. Le modèle du cursus académique permet de rendre le gestionnaire rapidement flexible et performant dans son organisation et de se démarquer au sein du groupe de gestionnaires. Ces atouts sont cruciaux dans la prise de décisions stratégiques, dans l'avancement professionnel et dans la performance organisationnelle.

Partager :