13 Décembre 2019

40 ans du MBA : Portrait de Solange Fresneau, vice-présidente, affaires corporatives et administration de PCM Innovation

40 ans du MBA : Portrait de Solange Fresneau

Cet article fait partie d'une série de portraits de diplômé.e.s du MBA dans le cadre des 40 ans du programme.

Solange Fresneau, leader audacieuse et dynamique, dirige avec brio la division affaires corporatives et administration de PCM Innovation. Elle est reconnue pour sa vision stratégique et son sens des affaires. Le succès de sa vie professionnelle est un heureux mélange de tact, de diplomatie et de performance.

Avant d’obtenir son poste chez PCM Innovation, Solange Fresneau s’est investie chez CAE, chez Bombardier et chez TechFab. Elle a reçu plusieurs distinctions, dont le Prix Transmission d’entreprises du Concours québécois en entrepreneuriat au niveau provincial, le Prix femmes affaires du Québec et le Prix Performance ESG UQAM.

Dans votre parcours professionnel, de quoi êtes-vous la plus fière? 

Ce dont je suis le plus fière, c’est ma détermination à vouloir grandir à travers mes expériences. Il est vrai que j’ai eu plusieurs réalisations qui ont connu les honneurs. Cependant, j’ai aussi rencontré des obstacles qui m’ont permis de développer ma résilience et ma capacité à m’adapter. Selon moi, chaque défi est une occasion d’apprendre et de se dépasser. Si on veut s’accomplir pleinement, il est très important d’aller au bout de ses projets. 

Que vous a apporté le MBA de l’ESG UQAM? 

Je voulais vraiment réaliser mon MBA afin d’obtenir une formation en gestion plus générale pour compléter mon diplôme universitaire américain en aéronautique. J’envisageais le MBA comme un accélérateur de carrière qui me permettrait de gagner une vision plus globale de l’entreprise et de sa stratégie.

En cheminant à travers les différents projets et en travaillant avec mes collègues étudiants, j’ai découvert ma passion pour l’entrepreneuriat et pour la stratégie des affaires. Mon parcours au MBA est devenu une véritable introspection riche en développement personnel. Puis, à la suite de la réussite du programme, j’ai eu l’audace de passer à l’action. Je me suis donc lancée en affaires et j’ai acheté ma première entreprise, TechFab.  

Étant donné la réalité du monde des affaires à laquelle sont confrontés les cadres québécois, en quoi le MBA de l’ESG UQAM répond à leurs besoins? 

Actuellement, on parle de l’industrie 4.0, du recrutement 4.0, d’intégration et de compétitivité. Il faut toujours pouvoir se réinventer et faire preuve d’une grande agilité pour accroître sa performance, pour gagner en flexibilité et pour acquérir des parts de marché tout en recrutant et en formant de la main-d’œuvre. Le MBA de l’ESG UQAM est très concret pour nous aider à répondre à ces défis. Il propose une vision audacieuse, dynamique et jeune, à l’image de son École. Le programme offre des projets très concrets et multiculturels, qui sont dirigés par des professeurs de grande renommée ayant beaucoup d’expérience dans le monde des affaires.

Partager :