24 Janvier 2020

Plus de 1,5 million $ pour la création de la Chaire en macroéconomie et prévisions de l’ESG UQAM

Photo (de gauche à droite) : Frédérik Aucoin, chef – Prévision de la demande à Hydro-Québec, Dalibor Stevanovic, cotitulaire de la Chaire, Catherine Mounier, vice-rectrice à la Recherche, à la création et à la diffusion de l’UQAM, Eric Girard, ministre des Finances du Québec, Alain Guay, cotitulaire de la Chaire, Martin Coiteux, économiste en chef à la Caisse de dépôt et placement du Québec et Komlan Sedzro, doyen de l'ESG UQAM. Crédit photo : Nathalie St-Pierre

L’École des sciences de la gestion (ESG UQAM) a annoncé hier la création de la Chaire en macroéconomie et prévisions. Cette nouvelle Chaire bénéficie d’un appui financier de plus de 1,5 million $ du ministère des Finances du Québec, d’Hydro-Québec et de la Caisse de dépôt et placement du Québec.

Dirigée par les professeurs Alain Guay et Dalibor Stevanovic du Département des sciences économiques de l’ESG UQAM, la Chaire a pour principaux objectifs de comprendre, d’expliquer et de mieux prévoir divers événements comme les grandes récessions, les crises générées par les dettes de plusieurs pays, voire l’impact des changements climatiques sur l’emploi et l’activité économique.

Former de la relève, transférer les connaissances et tisser des liens entre le milieu académique et les institutions à vocation économique font partie de la mission de la Chaire. « Les activités que nous mènerons, notamment avec les étudiantes et les étudiants, nous permettront de former une relève d’économistes et de combler les besoins de formation en capital humain pour doter les organisations québécoises et canadiennes d’une main-d’œuvre hautement qualifiée en macroéconomie et prévisions, précisent les cotitulaires Alain Guay et Dalibor Stevanovic de l’ESG UQAM. La Chaire agira également comme une référence, une source d’information et un lieu d’échanges privilégiés pour le milieu grâce aux différentes activités de diffusion – conférences, séminaires, portail web – qu’elle tiendra régulièrement. »

Depuis sa création, il y a 50 ans, l’UQAM a participé à l’essor scientifique et au développement socioéconomique du Québec grâce à des projets et des innovations qui répondent aux enjeux de la société. « La création de la Chaire en macroéconomie et prévisions s’inscrit dans la volonté de l’UQAM de participer à la transformation de la société québécoise et de comprendre en profondeur les enjeux sociétaux sur la scène mondiale. Nos partenaires partagent les mêmes souhaits et je les remercie chaleureusement pour leur appui à la Chaire et à la formation de la relève en sciences économiques. », a déclaré Magda Fusaro, rectrice de l’UQAM.

« Je tiens à féliciter l’UQAM et tous les partenaires impliqués pour cette initiative. La création de cette chaire s’inscrit dans une volonté du gouvernement de soutenir la recherche et l’innovation qui favoriseront la productivité et la création de richesse, deux moteurs essentiels de l’essor économique du Québec. », a souligné Eric Girard, ministre des Finances du Québec et diplômé de l’ESG UQAM en sciences économiques.

« L’ESG UQAM bénéficie depuis plusieurs années déjà d’une grande expertise en macroéconomie grâce à son équipe de chercheurs spécialisés dans les diverses sphères de cette discipline. La mise sur pied de cette chaire avec des partenaires aussi prestigieux allait donc de soi et est une très bonne nouvelle. Pour Hydro-Québec, les prévisions sont vitales et nous souhaitons que ce partenariat contribue à leur amélioration. Cela nous permettra de mieux planifier nos investissements, de prévoir plus précisément nos besoins d’approvisionnements en électricité et de bien anticiper les revenus attendus, et ce, au bénéfice de nos clients et au profit de tous les Québécois. », a indiqué Frédérik Aucoin, chef – Prévision de la demande, Hydro-Québec et diplômé de l’ESG UQAM en sciences économiques.

« Nous sommes heureux d’appuyer la recherche de pointe en sciences économiques et le développement de nouveaux outils dans ce domaine. La Caisse, comme investisseur mondial, est à même de constater toute l’importance de l’intelligence économique et d’affaires dans un monde de plus en plus complexe. Nous suivrons avec intérêt les travaux de la Chaire, notamment ceux liés à l’application de nouveaux outils d’analyse qui pourront bonifier notre compréhension de l’évolution des tendances macroéconomiques. », a résumé Martin Coiteux, économiste en chef, Caisse de dépôt et placement du Québec.

Partager :