UQAM Nouvelles Accueil Bourses Min Zhang, récipiendaire de la bourse d’excellence de la Chaire CDPQ de gestion de portefeuille.

Min Zhang, récipiendaire de la bourse d’excellence de la Chaire CDPQ de gestion de portefeuille.

La Chaire CDPQ de gestion de portefeuille félicite la candidate Min Zhang, doctorante en administration, pour sa soutenance de thèse […]

La Chaire CDPQ de gestion de portefeuille félicite la candidate Min Zhang, doctorante en administration, pour sa soutenance de thèse avec mention excellence, intitulée « Trois essais sur les fonds de couverture et différentes externalités » dirigée par Maher Kooli, professeur au Département de finance de l’ESG UQAM, et titulaire de la Chaire Caisse de dépôt et placement du Québec de gestion de portefeuille. Une bourse d’excellence de 10 000$ a été attribuée à Mme Zhang pour la défense de la thèse et cet accomplissement.

La thèse de doctorat de Min Zhang consiste en trois articles scientifiques examinant plusieurs externalités qui affectent la performance des fonds de couverture.

La première étude porte sur l’importance des économies d’échelle au niveau des fonds de couverture. Cette étude est publiée dans l’International Review of Financial Analysis. Les résultats indiquent que les gestionnaires des fonds doivent tenir compte des contraintes imposées par les économies d’échelle du style lorsqu’ils optimisent la taille de leur fonds et que le talent et les capacités à résister à la décroissance des économies d’échelle sont deux éléments importants à considérer pour sélectionner les fonds performants.

La deuxième étude porte sur les influences sociales et le caractère unique des stratégies de fonds de couverture. L’objectif de cette étude est d’examiner l’effet des réseaux sociaux sur la performance des fonds en tenant compte de la concurrence entre les différents fonds. Les résultats indiquent que lorsque les idées uniques sont cruciales pour réussir au sein d’un environnement compétitif, les gestionnaires devraient considérer l’externalité négative des réseaux sociaux dans la prise de décision.

La troisième étude examine les limites de l’arbitrage et leur impact sur la performance des fonds de couverture. Les limites de l’arbitrage se produisent lorsqu’il est difficile ou coûteux de prendre des positions contraires sur les marchés financiers, ce qui peut créer des inefficiences de marché et des opportunités d’investissement pour les fonds de couverture. Les fonds de couverture pourraient avoir différentes capacités à surmonter ces contraintes de l’arbitrage en raison des différences dans leur structure de capital ou des différentes protections contractuelles contre les retraits par les investisseurs. L’étude montre une forte hétérogénéité de la capacité à surmonter ces contraintes au sein de fonds de couverture et que la surperformance de certains fonds s’explique par la capacité à surmonter les contraintes de l’arbitrage et à vendre à découvert les titres surévaluées. 

,

Partager